Retour

Monsieur Abdelsadik Haroun Yacoub – Notre homme pour la logistique et le transport:

Tschad, ACTED
Abdelsadik Haroun Yacoub

 

Abdelsadik Haroun Yacoub a 40 ans. Il a grandi à Abéché, dans la région du Ouaddaï, au Tchad. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il s’est installé dans la capitale N’Djamena pour étudier l’informatique et l’administration. Au cours de sa maîtrise, il s’est ensuite spécialisé dans la logistique et le transport. Après ses premières expériences professionnelles dans ce domaine, il a été attiré par la coopération au développement. 

De 2004 à 2006, il a travaillé comme responsable logistique à L’agence d’aide à la coopération Technique et au développement” (ACTED) à Bahai. Où il était responsable de la chaîne d’approvisionnement et de la gestion de la sécurité d’un camp de réfugiés.

Le camp a accueilli jusqu’à 25 000 personnes qui ont été forcées de quitter leurs maisons. Abdesadik dit de cette époque :

"Mon travail là-bas était très stimulant. J'étais responsable de plus de 25 000 personnes. Ils comptaient sur moi. Si je fais une erreur, cela peut avoir de lourdes conséquences. Mais je fais toujours mon travail à fond. J'ai beaucoup appris pendant les deux années que j'ai passées là-bas."

Abdelsadik Haroun Yacoub
Tschad, ACTED
Tschad, ACTED

De nombreuses années d’expérience professionnelle chez ACTED

En 2006, Abdelsadik a décidé de retourner à N’Djamena pour travailler. Il y a travaillé pour le même employeur, ACTED, en tant que principal responsable de la coordination nationale de la chaîne d’approvisionnement et de la sécurité. Son travail comprenait également des missions régulières dans toutes les régions du Tchad. Son suivi quotidien du contexte géopolitique (politique, économique, sécuritaire) au Tchad était assuré non seulement par son employeur ACTED, mais aussi par des ministères nationaux et des hommes politiques très respectés.

"Le Tchad a un potentiel énorme. La sécurité ne se crée qu'à travers des perspectives. Ceux-ci doivent être reconnus. L'élevage et l'agriculture, en particulier, pourraient par exemple y jouer un rôle moteur pour l'économie. Je suis engagé dans tout ce qui me semble avoir un sens pour le développement durable de mon pays. Il est important pour moi d'avoir le plus grand impact possible. Africa GreenTec peut faire la différence au Tchad à plusieurs niveaux, c'est pourquoi j'ai directement voulu être impliqué."

Abdelsadik Haroun Yacoub

Première rencontre avec Africa GreenTec

La visite d’Africa GreenTec, qui a eu lieu fin novembre, a été présentée à la télévision nationale. C’est ainsi qu’Abdelsadik a découvert notre entreprise sociale. Quelques minutes après sa diffusion à la télévision, un ami l’a appelé et lui a dit qu’Africa GreenTec recherchait du personnel expérimenté pour les représenter au Tchad. Il a ensuite rencontré Torsten Schreiber (PDG et fondateur d’Africa GreenTec), Mamadou Koulibaly (notre chef de projet au Niger) et Ousmane Sidien (le directeur général d’AGT Niger) pour un premier entretien. Il est vite apparu que tout le monde était sur la même longueur d’onde et la décision d’engager Abdelsadik comme responsable de la logistique a été prise rapidement. 

Le lendemain, Abdelsadik est parti directement pour sa première mission. Tôt le matin, il s’est rendu en voiture dans la région du lac Tchad, au village de Baga Sola, pour évaluer le village en vue d’une éventuelle électrification. 

Tschad, ACTED
Tschad, ACTED

"C'est amusant pour moi. J'effectue régulièrement des évaluations de village. Grâce à mes années de travail avec ACTED, je connais beaucoup de villages dans toutes les régions du Tchad. Je sais exactement ce qu'il faut rechercher grâce à plusieurs formations avancées et à des stages organisés par le HCR".

Abdelsadik Haroun Yacoub

Dans les semaines et les mois à venir, Abdelsadik et toute l’équipe Africa GreenTec au Tchad auront beaucoup de travail à accomplir. De nombreux nouveaux projets et coopérations passionnants sont prévus et nous sommes heureux d’avoir trouvé avec Abdelsadik un nouveau membre précieux pour notre équipe.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Monsieur Faustin Koyengar – géologue diplômé avec un talent pour les langues :

Tschad, ACTED
Faustin Koyengar

Faustin Koyengar a 32 ans, il est tchadien, marié et père d’une fille. Sa femme étudie actuellement la gestion et la comptabilité au Cameroun, si bien que la petite famille ne se voit pas souvent. 

Faustin est un combattant. Il a travaillé dur pour être là où il est aujourd’hui. Il y a quelques années, il a obtenu son baccalauréat dans la capitale, N’Djamena.

Il est tout sauf facile de financer son diplôme de fin d’études secondaires par ses propres moyens, sans parler des études au Tchad. Des connaissances lui ont conseillé de ne pas le faire. Mais Faustin n’a pas été dissuadé.

Il a trouvé un emploi dans un hôtel. Là, il travaillait la nuit comme plongeur et suivait ses cours de préparation pendant la journée, puis passait l’après-midi à étudier à la bibliothèque.

Etudes de géologie à N’Djamena

Malgré tous les défis, il obtient son baccalauréat en 2009 et s’inscrit immédiatement à l’université de technologie pour étudier la géologie. Il a également réussi ses études avec brio et est devenu géologue diplômé en 2012.

Faustin a fait des recherches sur les conditions de vie au Tchad pendant des années. L’approvisionnement en eau des populations et la façon dont il affecte leur vie constituent un axe important de son travail. Au Tchad, seulement 51 % de la population a actuellement accès à des sources d’eau potable améliorées. Pour Faustin, ce n’est pas suffisant :

"L'accès à l'eau potable est un droit de l'homme. Malheureusement, cela ne correspond souvent pas à la réalité vécue au Tchad. Mon objectif est de fournir de l'eau pour tous, et ce, le plus rapidement possible."

Fasutin Koyengar

En collaboration avec l’Institut National de la statistique, des Etudes Economiques et Démographiques, il a déjà développé des stratégies pour faciliter l’accès à l’eau potable, en particulier pour les ménages ruraux.

 

Tschad, ACTED
Tschad, ACTED
Tschad, ACTED

Son engagement et sa passion pour son travail actuel se sont développés lorsqu’il travaillait en tant que consultant et auditeur au sein de la société d’ingénierie française SUEZ Consulting. Ce travail a été formateur pour lui :

"J'ai travaillé comme chef de projet pour l'accès à l'eau potable et à l'assainissement chez SUEZ Consulting. Dans ce cadre, mon travail consistait à identifier des villages appropriés, à mener des enquêtes autonomes sur le terrain et à sensibiliser la population locale aux pratiques sanitaires. J'ai été incroyablement émue de rencontrer tant de gens dans les villages qui n'avaient pas accès à l'eau potable. C'est alors que je me suis donné pour mission de changer cela !"

Faustin Koyengar

Il a ensuite travaillé pour MSF SUISSE, une société qui s’occupe principalement de la lutte contre la malnutrition des enfants et des nourrissons. Au fil des années, Faustin a dirigé plusieurs équipes, la plus importante avec près de 100 personnes, avec lesquelles il a partagé ses connaissances et son expérience afin de les former.

Faustin a déjà conseillé plusieurs organisations en tant qu’expert

Les années d’expérience pratique et d’expertise de Faustin ont également été le facteur décisif pour qu’il fasse rapidement partie de notre équipe. De décembre 2016 à juillet 2017, il a également été chargé de superviser la construction d’une unité centrale d’approvisionnement en eau potable et de production hydraulique. Le projet a été réalisé dans le cadre du « Projet d’Accès à l’Eau Potable et Assainissement » et a été soutenu et accompagné par le Centre d’Ingénierie et Assistance Technique (CIAT).

Tschad, ACTED

Toujours pour Africa GreenTec, Faustin sera chargé d’organiser et de mettre en œuvre la construction de puits et les systèmes de purification de l’eau. Il coordonnera également l’analyse de l’eau dans les villages. Ayant beaucoup voyagé et travaillé au Tchad, il connaît la plupart des eaux et des puits du pays. En tant qu’expert de cette profession, il sensibilisera et guidera également la population locale. En plus du français et de l’anglais, il parle couramment le moundang, le sara et l’arabe tchadien, ce qui est essentiel pour le travail de communication.

Nous sommes incroyablement impatients de travailler avec lui et nous sommes fiers d’avoir trouvé un nouveau collègue aussi expérimenté et motivé pour notre équipe au Tchad en tant que gestionnaire de l’eau.

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

WE DO.

Africa GreenTec grandit avec toi! Nous permettons aux gens de parvenir à plus d'autonomisation et de croissance grâce à des solutions énergétiques durables. Rejoins nous!

Sur Crowdinvesting