Retour

Le Sénégal est une république qui se trouve en Afrique de l’Ouest. Son nom est tiré du fleuve du même nom, qui forme également la frontière au nord du pays avec la Mauritanie. A l’ouest du Sénégal se trouvent l’océan Atlantique et la Gambie. Au nord, il est bordé par la Mauritanie, à l’est par le Mali et au sud par les pays voisins, la Guinée et la Guinée-Bissau. La Gambie est enclavée dans le Sénégal.

Avec une superficie d’environ 200.000 km², le Sénégal est deux fois plus petit que l’Allemagne et compte environ 16,71 millions d’habitants. Le Sénégal connaît une croissance démographique particulièrement forte d’environ 2,29 % par an. Dakar, sa capitale se trouve sur une presqu’île à l’ouest de la République. C´est la ville la plus peuplée du Sénégal avec environ 1.150.000 habitants. Environ 80 % de sa population vivent toutefois dans des régions plutôt rurales.

Étant donné que les wolofs sont le peuple le plus nombreux au Sénégal, le wolof y est par conséquent la langue la plus parlée, outre le français, langue officielle. Ses chanteurs et griots (chanteurs professionnels, poètes, qui récitent des textes sous forme de contes ou de leçons) sont connus bien au-delà des frontières africaines. Ils ont pu conserver leur propre culture même pendant la colonisation et sont presque exclusivement musulmans. Par ailleurs, le christianisme est très présent au Sénégal, à côté de l’islam, qui est toutefois la religion la plus pratiquée dans le pays. (vous trouverez un article sur le thème du jeûne commun dans notre ImpactBlog).

Ferme au Sénégal, près de Ndiob

Le Sénégal a été conquis par l’islam à partir du 9e siècle. C’est ainsi qu’est né au Sénégal le Tekrur, un grand empire fondé par les Serbes sur le fleuve Sénégal. Celui-ci s’est développé pour devenir un grand et important carrefour commercial. La domination du Tekrur a été transférée à l’empire du Mali au 14e siècle. C’est à cette époque que les premiers navigateurs portugais sont partis à la conquête des côtes de l’Afrique de l’Ouest. Ils ont été les précurseurs de la conquête coloniale qui a débuté au Sénégal. Cependant, les Portugais étaient avant tout intéressés par le commerce de l’or, qui ne dépendait pas des Arabes. A partir du 17e siècle, le réseau commercial portugais a été remplacé par des colonies françaises, néerlandaises et britanniques. Les Français avaient établi des bases à Saint-Louis et sur l’île de Gorée où ils avaient construit des prisons et une école pour les esclaves. Les Africains détenus étaient rassemblés dans ces bases et transportés vers l’Amérique sur de grandes galères.
Les différents royaumes des Wolofs ont été détruits lors de la conquête. Les Serer du centre et de l’ouest du Sénégal, s’est farouchement opposé à cette prise de contrôle. Les Serer sont un peuple d’agriculteurs et sont connus pour leur maîtrise de la forge.
Le 20 août 1960, le Sénégal a été déclaré indépendant, un an après sa création en tant que république. Le premier président fut Léopold Sédar Senghor, qui avait déjà lutté pour la liberté du pays sous l’administration coloniale française. Il a présenté une nouvelle constitution au pays en 1963 et, suite à de fortes revendications, a mené de nombreuses réformes démocratiques au cours des années suivantes.

Depuis les dernières élections de 2012, le gouvernement a été repris par les musicien*nes de rap « Y’en a marre ». Le musicien de renommée internationale Youssou N’Dour est du coup aujourd’hui ministre de l’Education au Sénégal.

Le Sénégal ne dispose que de peu de ressources souterraines. C’est pourquoi il n’y a pratiquement pas d’industrie, à l’exception d’entreprises de transformation de textiles et de produits alimentaires. La majorité de sa population travaille dans l’agriculture. Par conséquent, le secteur agricole constitue un moyen de subsistance naturel pour la population en croissance rapide et emploie plus de deux tiers des Sénégalais. Les petites exploitations agricoles produisent du mil, du riz, du manioc, des pommes de terre, des légumes et du coton pour leur propre consommation. Cependant, les périodes de sécheresse, le surpâturage et l’érosion des sols posent des défis particuliers aux Sénégalais et réduisent les rendements, de sorte que la population du pays ne peut pas se nourrir de manière suffisante. Certaines denrées alimentaires doivent donc être exportées. Le poisson, les produits de la pêche et les arachides, par exemple, proviennent principalement du Nigeria.
Africa GreenTec ne peut évidemment pas résoudre ces problèmes du jour au lendemain, mais nous pouvons apporter une petite contribution à l’amélioration des conditions de vie, notamment grâce à des produits tels que PumpUP, un système de pompage à énergie solaire pour l’irrigation des champs. Ce dispositif permettrait de faire face aux périodes de sécheresse au Sénégal. De même, notre Cooltainer peut aider les gens dans la mesure où les récoltes peuvent être conservées plus longtemps grâce à la réfrigération.

Solartainer im Senegal
Solartainer en route pour Ndiob

Les défis économiques se reflètent également dans les possibilités d’éducation du pays. De nombreux jeunes Sénégalais doivent contribuer très tôt à la subsistance de leur famille. Par conséquent, peu d’entre eux profitent des opportunités éducatives offertes par les universités. Ceux, peu nombreux, qui obtiennent leur diplôme restent généralement dans les grandes villes, partent dans d’autres pays africains ou en France. L’exode rural, déjà très répandu, s’en trouve encore accentué.
Le faible nombre de professionnels bien formés n’a pas seulement un impact sur les individus, mais aussi sur l’infrastructure du pays. En effet, il n’y a pas assez d’emplois pour les travailleurs qualifiés. Africa GreenTec essaie de renforcer le pouvoir d’action des gens et de jouer un rôle de support en contribuant dans la construction des infrastructures. Ainsi, nous transférons notre site de production à Dakar afin de créer davantage d’emplois sur place. Notre premier Cooltainer ‘made in Africa’ a déjà été mis en service dans le village sénégalais de N’diob (si vous souhaitez en savoir plus sur N’diob, veuillez lire les autres articles de notre ImpactBlog).

Dans l’ensemble, le Sénégal dispose d’un grand potentiel. Grâce à une population en croissance constante, dont une grande partie a moins de 20 ans. Le fait que de nombreuses personnes n’aient pas cette possibilité de développer leur propre potentiel et celui de leur communauté reste un problème. En raison du manque d’infrastructures pour l’électricité et le refroidissement et du manque d’opportunités économiques, il est pratiquement impossible pour les gens de trouver du travail au sein de leur propre village et de ne pas se déplacer vers les grandes villes pour y obtenir un emploi.
Chez Africa GreenTec, nous voulons soutenir les cultures individuelles des Sénégalais. Soutenir les gens dans leurs activités, qu’ils soient agriculteurs, techniciens ou élèves, et les aider à devenir plus autonomes.

Team in Ndiob
L'équipe d'Africa GreenTec sur place

Africa GreenTec grandit avec toi! Nous permettons aux gens de parvenir à plus d'autonomisation et de croissance grâce à des solutions énergétiques durables. Rejoins nous!

Sur Crowdinvesting