Home ImpactBlog Opportunités et difficultés pour les jeunes à Madagascar

Opportunités et difficultés pour les jeunes à Madagascar

Herinajaina
15 février 2023

IMG_3487-1536x1152

En 2018, la population de Madagascar était estimée à 26 millions d’habitants. Environ 42,5 % de la population est âgée de moins de 15 ans et 54,5 % a entre 15 et 64 ans. Les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 3 % de la population totale. Cela signifie que les jeunes constituent la majeure partie de la population malgache. Madagascar semble avoir un grand avenir si elle saisit cette opportunité.

rural_mahavelona_3-1536x989

Bien que de nombreux jeunes Malgaches soient avides de connaissances, intelligents et intéressés, certains obstacles bloquent l’apprentissage.
L’un des principaux problèmes est le manque de sensibilisation de la population malgache à l’importance de l’éducation. L’idée qu’il n’est pas vraiment nécessaire de faire de longues études est encore très répandue. Savoir calculer et lire suffit à la plupart des gens pour vivre, surtout dans les zones rurales.

D’un autre côté, il faut aussi améliorer la qualité de l’enseignement à Madagascar, qui est actuellement très obsolète. Une grande partie de l’équipement scolaire n’a jamais été mis à jour et n’est pas suffisant. Par exemple, on utilise encore souvent des supports dépassés comme de vieux livres et des lectures qui ne sont malheureusement ni intéressants ni motivants pour les apprenants.

En outre, de nombreux jeunes Malgaches n’ont pas un accès suffisant aux nouvelles technologies, notamment à Internet. Les données mobiles et le Wi-Fi sont très chers à Madagascar. De plus, le réseau de téléphonie mobile n’est bien développé que dans certaines parties de Madagascar, généralement dans les zones urbaines.

Enfin, le manque d’électricité est l’un des problèmes majeurs à Madagascar. Cette situation handicape les Malgaches dans de nombreux contextes, de la vie quotidienne à leur carrière. Ce sont particulièrement les jeunes qui en ressentent les effets. Seuls environ 23 % de la population totale ont accès à l’électricité. Dans les zones rurales, seuls quelque 18 % ont également la possibilité de disposer du courant électrique. Par conséquent, la capacité installée de production d’électricité à Madagascar n’est que d’environ 650 MW (production 2008 = 486 GWh). Comparé à d’autres pays d’Afrique subsaharienne, Madagascar a un taux d’accès à l’électricité très limité.

school_2560x1707-1536x1024
Fussball_2560x1707-1536x1024
5E365C20-01FE-463C-A4DC-1DA1928D0B23-1536x1152

J’ai grandi dans un petit village à la campagne et je n’ai pas eu accès à Internet ni à une bonne éducation. Certes, nous avons l’électricité chez nous – ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Mais cette électricité est également produite de manière très polluante. La plupart du temps, l’électricité est malheureusement coupée.
Dans notre village, il n’y a pratiquement pas d’infrastructures telles que des universités, des hôpitaux, des bibliothèques publiques, des cybercafés, etc.
La plupart des gens n’ont aucune idée de ce qu’ils pourraient faire. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai dû déménager à Tana après mon baccalauréat pour poursuivre mes études.

Mais ce n’est pas facile de vivre en ville, il faut louer un appartement et aussi couvrir d’autres frais comme la nourriture, les frais de scolarité (jusqu’à 200.000 ariary par mois), etc. Tout le monde ne peut pas se permettre de vivre en ville, car c’est très cher. Dans mon cas, cela ne peut fonctionner que si j’étudie le matin et travaille à temps partiel l’après-midi.

FC098225-3231-4C6D-9C40-71DD28205BF7_1_201_a-1536x939

Nous, la jeune génération de Malgaches, avons beaucoup d’énergie, de potentiel et d’intérêt pour beaucoup de choses. Nous sommes motivés pour apprendre de nouvelles choses, les langues, l’informatique, l’art, etc.

Et par rapport à d’autres jeunes dans le monde, nous avons aussi des ressources naturelles comme la faune locale, des mines et des terres immenses. Cela ouvre aussi de nouvelles possibilités professionnelles, en tant que guide touristique, biologiste, anthropologue, etc.

Nous ferons de notre mieux pour tirer le meilleur parti de nos ressources et de nos terres ! Mais pour cela, nous avons besoin de soutien ! Ensemble, nous pouvons construire l’avenir de Madagascar. Nous avons besoin de ton soutien !

IMG_3485-2048x1536