Home Opportunités et difficultés pour les jeunes à Madagascar

Opportunités et difficultés pour les jeunes à Madagascar

Herinajaina
15 février 2023

IMG_3487-1536x1152

En 2018, la population de Madagascar était estimée à 26 millions d’habitants. Environ 42,5 % de la population est âgée de moins de 15 ans et 54,5 % a entre 15 et 64 ans. Les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 3 % de la population totale. Cela signifie que les jeunes constituent la majeure partie de la population malgache. Madagascar semble avoir un grand avenir si elle saisit cette opportunité.

rural_mahavelona_3-1536x989

Bien que de nombreux jeunes Malgaches soient avides de connaissances, intelligents et intéressés, certains obstacles bloquent l’apprentissage.
L’un des principaux problèmes est le manque de sensibilisation de la population malgache à l’importance de l’éducation. L’idée qu’il n’est pas vraiment nécessaire de faire de longues études est encore très répandue. Savoir calculer et lire suffit à la plupart des gens pour vivre, surtout dans les zones rurales.

D’un autre côté, il faut aussi améliorer la qualité de l’enseignement à Madagascar, qui est actuellement très obsolète. Une grande partie de l’équipement scolaire n’a jamais été mis à jour et n’est pas suffisant. Par exemple, on utilise encore souvent des supports dépassés comme de vieux livres et des lectures qui ne sont malheureusement ni intéressants ni motivants pour les apprenants.

En outre, de nombreux jeunes Malgaches n’ont pas un accès suffisant aux nouvelles technologies, notamment à Internet. Les données mobiles et le Wi-Fi sont très chers à Madagascar. De plus, le réseau de téléphonie mobile n’est bien développé que dans certaines parties de Madagascar, généralement dans les zones urbaines.

Enfin, le manque d’électricité est l’un des problèmes majeurs à Madagascar. Cette situation handicape les Malgaches dans de nombreux contextes, de la vie quotidienne à leur carrière. Ce sont particulièrement les jeunes qui en ressentent les effets. Seuls environ 23 % de la population totale ont accès à l’électricité. Dans les zones rurales, seuls quelque 18 % ont également la possibilité de disposer du courant électrique. Par conséquent, la capacité installée de production d’électricité à Madagascar n’est que d’environ 650 MW (production 2008 = 486 GWh). Comparé à d’autres pays d’Afrique subsaharienne, Madagascar a un taux d’accès à l’électricité très limité.

school_2560x1707-1536x1024
Fussball_2560x1707-1536x1024
5E365C20-01FE-463C-A4DC-1DA1928D0B23-1536x1152

J’ai grandi dans un petit village à la campagne et je n’ai pas eu accès à Internet ni à une bonne éducation. Certes, nous avons l’électricité chez nous – ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Mais cette électricité est également produite de manière très polluante. La plupart du temps, l’électricité est malheureusement coupée.
Dans notre village, il n’y a pratiquement pas d’infrastructures telles que des universités, des hôpitaux, des bibliothèques publiques, des cybercafés, etc.
La plupart des gens n’ont aucune idée de ce qu’ils pourraient faire. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai dû déménager à Tana après mon baccalauréat pour poursuivre mes études.

Mais ce n’est pas facile de vivre en ville, il faut louer un appartement et aussi couvrir d’autres frais comme la nourriture, les frais de scolarité (jusqu’à 200.000 ariary par mois), etc. Tout le monde ne peut pas se permettre de vivre en ville, car c’est très cher. Dans mon cas, cela ne peut fonctionner que si j’étudie le matin et travaille à temps partiel l’après-midi.

FC098225-3231-4C6D-9C40-71DD28205BF7_1_201_a-1536x939

Nous, la jeune génération de Malgaches, avons beaucoup d’énergie, de potentiel et d’intérêt pour beaucoup de choses. Nous sommes motivés pour apprendre de nouvelles choses, les langues, l’informatique, l’art, etc.

Et par rapport à d’autres jeunes dans le monde, nous avons aussi des ressources naturelles comme la faune locale, des mines et des terres immenses. Cela ouvre aussi de nouvelles possibilités professionnelles, en tant que guide touristique, biologiste, anthropologue, etc.

Nous ferons de notre mieux pour tirer le meilleur parti de nos ressources et de nos terres ! Mais pour cela, nous avons besoin de soutien ! Ensemble, nous pouvons construire l’avenir de Madagascar. Nous avons besoin de ton soutien !

IMG_3485-2048x1536
Home Rebranding, grâce à vous !

Rebranding, grâce à vous !

Katharina S.
27 juillet 2022

En tant que Africa GreenTec, nous essayons toujours de nous améliorer, non seulement en termes de produits et de services, mais aussi en termes d’image et de communication. La marque d’une entreprise est un facteur de succès décisif, parce qu’elle crée dans le meilleur des cas une reconnaissance et une confiance. Afin de discuter avec vous de l’évolution de notre marque et de connaître votre avis en tant que membre d’Africa GreenTec, nous avons lancé deux sondages au cours des dernières semaines. Nous tenons à remercier une nouvelle fois tous ceux qui y ont participé.

L’évaluation de l’enquête a été très utile et nous avons réfléchi à vos commentaires. C’est maintenant avec plaisir que nous vous présentons les résultats de ces sondages fructueux :

Ce que vous associez à nous, en tant que Africa GreenTec.

Mais reprenons depuis le début : nous vous avons tout d’abord demandé quelles étaient les valeurs que vous associez à Africa GreenTec. Les gagnantes sont clairement : Durabilité, Impact, Protection du climat et Empowerment. Ces quatre valeurs représentent Africa GreenTec et jouent un rôle important dans notre travail et notre philosophie. Un impact positif et durable pour nos clients et le climat est notre mission centrale. Nous nous réjouissons de réaliser cette mission avec vous.
Dans l’enquête, vous avez moins associé certaines valeurs à Africa GreenTec, comme la diversité et l’autonomisation des femmes. Ces thèmes jouent cependant un rôle important dans notre travail, c’est pourquoi nous essayons de les refléter à l’extérieur. Comme nous ne semblons pas y être parvenus aussi bien par le passé, nous avons travaillé à l’amélioration de cette situation. Ou peut-être avez-vous des idées à ce sujet ? Alors faites-le nous savoir !
Mais vous associez aussi d’autres valeurs et thèmes avec nous, comme :
« Fuck and change the system » et « d’égal à égal avec les partenaires en Afrique ».

F2B3B2B3-D31B-4B55-80F1-BBA2A8745048-min-1222x1536
EACF67FF-9634-4586-8B31-4342C1751FAE-min

Pourquoi « WE DO. » ?

Nous voulions savoir quelle déclaration ou quel slogan vous associez le plus à Africa GreenTec. Notre slogan « WE DO. » est de loin le gagnant.

9E93165A-2066-4466-8E58-0CC6717CD791-min

Résultats de l'enquête

3FDE7812-331D-447B-AC84-B2E2DC174254-min-1536x864

Pour nous, « WE DO. » ne signifie pas seulement la traduction littérale « nous faisons / nous agissons », mais aussi l’autonomisation, l’innovation et l’authenticité. WE est aussi important que DO, car ce n’est qu’avec nos partenariats, avec vous, notre communauté et nos clients que nous pouvons avoir un impact durable.

Nous nous efforçons d’autonomiser le plus grand nombre de personnes possible. Il est essentiel pour nous de nous adresser à notre clientèle sur un pied d’égalité. Nous estimons la culture de la différence comme un enrichissement. Pour une compréhension et un échange optimaux, nous communiquons avec notre clientèle dans sa langue et d’une manière qui correspond à sa culture.

De plus, nous souhaitons donner aux gens les moyens de faire face à la crise climatique. En effet, les régions dans lesquelles vit notre clientèle sont déjà fortement touchées par les effets de la crise climatique et pourtant, une grande partie de l’électricité est produite par des moteurs diesel.

Pour nous, l’innovation ne signifie pas seulement ce que nous proposons nous-mêmes comme solutions, comme nos ImpactSites ou ImpactProducts. C’est aussi la possibilité d’agir à l’échelle mondiale et de pouvoir ainsi, en tant qu’entreprise sociale allemande, combiner technologie et différentes cultures.
L’authenticité est au cœur de cette démarche. Nous aimons utiliser des plateformes telles que les médias sociaux, notre site web, des événements, mais aussi notre crowdfunding, pour donner aux gens la possibilité de participer et de faire partie de ce que nous faisons (what WE DO.). Nous voulons inspirer les gens par notre travail et les inciter à agir ensemble pour un avenir meilleur…

Deutschland_V2

Notre WE DO. Hoodie

Team_Madagascar_Data_Analyse_2

Qu’advient-il de notre logo ?

Certains se demanderont peut-être pourquoi nous envisageons de modifier notre logo. La première raison est que Madagascar ne figure pas sur la carte de l’Afrique de notre logo actuel. Ce n’est pas seulement un problème parce que Madagascar fait naturellement partie de l’Afrique, mais aussi parce que nous, Africa GreenTec, opérons à Madagascar. Nous sommes maintenant actifs à Madagascar depuis fin décembre 2020 et avons lancé notre premier projet pilote avec notre partenaire Polarstern. 

D’autre part, notre logo actuel ne fonctionne pas de manière optimale sur les appareils mobiles et les médias sociaux, par exemple, car il est très petit et certains détails, comme le motif du panneau solaire, ne sont plus visibles en petit format. Vous êtes du même avis :
« Le motif du panneau solaire n’est pas clairement identifiable en tant que panneau solaire. » Nous sommes donc heureux de constater qu’environ 80% d’entre vous comprennent notre décision d’adapter le logo.

47B7ED24-AE19-4471-BB32-E37896BBB7BB-min

Résultats de l'enquête

Nous ne souhaitons pas redessiner complètement le logo, mais le faire évoluer en conservant les éléments clés qui le composent. Sur ce sujet, vous avez été unanimes : près de 88% estiment que la valeur de reconnaissance de notre logo réside dans la représentation de la carte de l’Afrique. Cette opinion est un grand atout pour notre travail, car nous réfléchissons depuis un certain temps déjà à la question de savoir si et comment nous voulons remanier notre logo. Ainsi, nous tendons vers une simplification du logo, un avis que beaucoup d’entre vous partagent également :

« Un peu plus simple, moins de détails… »
« Trop complexe, devrait être un peu plus simple… »
« Simplifier »
« un design plus simple serait cool »

Nous ne sommes pas encore tout à fait sûrs de ce à quoi ressemblera notre nouveau logo définitif, mais nous y travaillons et espérons pouvoir vous le présenter bientôt.

Un nouveau look pour nos ImpactProducts !

Nous réfléchissons depuis longtemps à de nouvelles couleurs pour les Solartainer®, Cooltainer® et ImpactProducts. Bien que nous apprécions vraiment nos couleurs actuelles et que nous soyons conscients que beaucoup nous associent à des conteneurs jaunes, verts et rouges (selon notre enquête, près de 40% associent cette combinaison lumineuse à Africa GreenTec), nous avons décidé de changer de couleurs.

En effet, nous avions tiré la combinaison de couleurs jaune-vert-rouge des couleurs du drapeau panafricain. Cependant, cette combinaison de couleurs est souvent mal interprétée. De nombreuses personnes dans les pays où nous sommes actifs associent ces couleurs aux drapeaux du Mali ou du Sénégal. Cela crée des problèmes sur d’autres marchés, où les gens veulent voir nos produits aux couleurs de leur pays. Or, nous souhaitons que nos produits Impact soient identiques sur tous les marchés. C’est non seulement plus efficace, mais aussi plus facile à reconnaître pour notre marque.

Mais quelles couleurs avons-nous donc choisies ? La décision n’a pas été facile à prendre, ni pour nous ni pour vous ! Lors du premier sondage, nous avons vu que certains d’entre vous appréciaient beaucoup la combinaison de couleurs jaune-vert-rouge existante, mais plus de 50% ont tout de même voté pour la combinaison jaune-vert. C’est pourquoi nous avons pensé à lancer un deuxième sondage avec un second choix entre ces deux options. Il en est ressorti une décision claire en faveur de la nouvelle combinaison jaune-vert, avec près de 80%.

AED9B4B7-29C5-49B0-8967-40234BEE9905-min-1536x655

Résultats de l'enquête

Le vert représente non seulement pour nous, mais aussi pour le grand public, la durabilité et une « vision verte » que nous nous engageons à respecter dans notre travail. Le jaune, quant à lui, symbolise le soleil, le moteur de notre entreprise.

C’est pourquoi nous avons le plaisir de vous présenter notre nouveau design de produit, à l’exemple de notre conteneur solaire :

Amali_45_green

Les nouvelles couleurs à l'exemple de notre conteneur solaire

Ce que nous avons appris de l’enquête en général :

L’enquête a été pour nous une dernière étape essentielle pour partager nos idées et vérifier nos hypothèses. Lorsque nous adaptons notre identité visuelle, nous ne le faisons jamais pour nous faire plaisir, mais l’objectif est toujours de pouvoir travailler plus efficacement et de s’adresser à tous nos groupes cibles de la même manière, sans exclure personne. Nos idées et leur mise en œuvre sont principalement gérées par notre équipe internationale de communication de marque, c’est-à-dire avec le moins de prestataires de services externes possible, pour une marque authentique et des processus rentables.
Africa GreenTec vit de sa communauté, de nos collaborateurs, de nos clients, de nos investisseurs et, surtout, des personnes qui nous accordent leur attention et leur confiance. Il était donc important pour nous d’impliquer ces personnes dans nos décisions concernant le symbole le plus fort de notre marque. Le résultat est un produit avec lequel nous nous sentons à l’aise et auquel nous pouvons nous identifier. Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent et qui ont participé à nos sondages !

Home Chrétiens et musulmans jeûnent ensemble au Sénégal

Chrétiens et musulmans jeûnent ensemble au Sénégal

Tanja
16 avril 2022

Depuis septembre 2021, Africa GreenTec a un site à Dakar, la magnifique capitale du Sénégal, en Afrique de l’Ouest. L’une des raisons pour lesquelles nous avons choisi ce site est que le Sénégal est l’un des pays les plus stables et les plus pacifiques d’Afrique.

IMG_7105

Le Sénégal est un État laïc avec une population majoritairement musulmane et un régime démocratique. La religion et la foi occupent une place importante dans la vie quotidienne des Sénégalais. L’islam au Sénégal fait partie de la branche du soufisme. Il s’agit de la principale religion au Sénégal, à laquelle environ 94 % de la population adhère. Les chrétiens (principalement les catholiques) représentent 5 % de la population. D’autres croyances traditionnelles sont officiellement pratiquées par 1 % de la population, notamment par les sérères, mais les membres d’autres religions participent aussi aux pratiques traditionnelles. La liberté du culte est protégée par la loi au Sénégal. La culture sénégalaise est généralement tolérante en matière de religion. Cette année, le carême ou la Passion chrétienne et le mois de jeûne musulman du Ramadan se rejoignent.

JPEG-Bild-3-1536x1152

Carême chrétien
Le mercredi des Cendres marque le début des quarante jours de carême dans l’Église occidentale et surtout dans les pays d’influence catholique. Cette période est traditionnellement un temps de pénitence et de conversion et doit rappeler les quarante jours de jeûne de Jésus dans le désert avant qu’il ne commence son ministère public. Le carême prépare également à la fête la plus importante du christianisme – la fête de la résurrection de Jésus-Christ (Pâques).

Le mois de jeûne musulman du Ramadan
Le jeûne du mois de Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam. Pour les musulmans pratiquants, cela signifie 29 à 30 jours d’abstinence du lever au coucher du soleil. Au dernier tiers du mois de jeûne, le Lailat al-Qadr – la nuit du destin, au cours de laquelle, selon la tradition, des versets du Coran ont été révélés pour la première fois au prophète Mahomet. De nombreux musulmans prient alors toute la nuit dans l’espoir d’obtenir le pardon de leurs péchés. De plus, les bonnes actions sont particulièrement valorisées pendant le ramadan. Le ramadan est suivi de la fête de la rupture du jeûne Aid al-Fitr, qui dure trois jours, avec une grande fête familiale et des cadeaux.

Le jeûne chez Africa GreenTec

Dans notre bureau d’Africa GreenTec, nous avons des collaborateurs musulmans et chrétiens qui jeûnent en ce moment. Nous avons demandé à Elsa et Idrissa ce que le jeûne signifie pour eux et ce qu’il a de particulier pour eux.

Je jeûne pour comprendre les souffrances de Jésus et pour être plus proche de lui. En outre, cela a aussi des avantages pour la santé et la médecine. Autrefois, le jeûne catholique était très strict. En général, on ne boit qu'un verre d'eau et on mange un morceau de pain par jour. C'est très dur et il faut être en bonne forme physique pour cela. De nos jours, le jeûne est très individuel et dépend de la personne qui jeûne. Mais ici au Sénégal, beaucoup de chrétiens se privent de nourriture et d'eau pendant la journée. Il n'y a pas de règles uniformes. Il ne s'agit pas seulement de se priver de nourriture, mais bien plus de devenir toujours meilleur, d'éviter les péchés, et ce même au-delà de la période de jeûne. Pour moi, c'est un temps de méditation et de réflexion, où je me remets en question. On va aussi se confesser et déposer ses péchés. Il s'agit aussi de communiquer avec Dieu et parfois de s'asseoir simplement dans le silence et d'écouter simplement Dieu.

Rosalie Élisabeth Piatch Bandiampo Gomis, Assistant Administrative – AGT Senegal

Le christianisme a été introduit en Casamance (région du sud du Sénégal) d’abord par des missionnaires portugais, puis par des prêtres français.

La communauté catholique se trouve principalement en Casamance, dans la région de Sérère et dans les principales villes (Dakar et Saint-Louis). Leur pèlerinage annuel a lieu dans la ville de Popenguine. Il existe également une église protestante au Sénégal, mais le nombre de fidèles est limité. Alors que le jeûne était assez strict dans les premiers siècles du christianisme, avec un seul repas autorisé après le coucher du soleil, des réformes l’ont assoupli au fil des siècles, de sorte que les catholiques s’abstiennent par exemple tout simplement de manger de la viande le vendredi et renoncent parfois à leurs aliments préférés comme les sucreries ou l’alcool.

Pour tous les musulmans qui en sont physiquement capables, il est obligatoire de participer au ramadan. Je jeûne pour me rapprocher d'Allah (Dieu) et pour que mes souhaits se réalisent également. Nous, les musulmans, jeûnent du lever au coucher du soleil. Mais il ne s'agit pas seulement de se priver de nourriture. Nous apprenons à avoir de l'empathie pour ceux qui n'ont pas le privilège de prendre un ou plusieurs repas par jour. Nous renonçons aux passions et cela rapproche la communauté.

Idrissa Moundor Sarr, Construction Manager Junior – AGT Senegal

L’islam est présent au Sénégal depuis plus de 1000 ans et a été introduit par le royaume de Takrur. Les premières personnes se sont converties dès 850 au contact de commerçants musulmans venus du nord.

Pendant le Carême, le "Chemin de Croix" du vendredi, c'est-à-dire les étapes particulières de la vie de Jésus, est reconstitué dans l'église. C'est très bien pour se souvenir des souffrances de Jésus. Pendant le Carême, tout le monde se donne beaucoup de mal et cultive une cohabitation extrêmement paisible. Tout le monde veut simplement passer un bon moment et bien se comporter avec les autres. Pour moi, ce qui est également très spécial, c'est que nous ne dépensons pas l'argent que nous économisons grâce au jeûne pour nous-mêmes, mais nous le partageons avec la communauté et aidons ainsi ceux qui ont moins d'argent. C'est une question de communauté.

Rosalie Élisabeth Piatch Bandiampo Gomis
JPEG-Bild-2-1536x1203

Cathédrale de Dakar (Tanja Scheffler)

Je viens d'une famille où j'ai toujours eu tout ce dont j'avais besoin. Je ne connais donc pas la faim. Cela me fait toujours réfléchir et surtout pendant le ramadan, je peux comprendre ce que vivent les autres. Lors de l'iftar (rupture du jeûne), tout le monde se réunit et partage ce moment unique. En tant qu'étudiant, je suis souvent resté sans voir ma famille pendant longtemps. Mais pendant le jeûne, tout le monde se réunit et cela n'arrive pas souvent. De plus, tout le monde se réunit à la mosquée et prie ensemble, ce qui est aussi très spécial pour moi. Ici, toute la communauté se réunit.

Idrissa Moundor Sarr
JPEG-Bild-1-1536x1152

Mosquée de Dakar (Tanja Scheffler)

Pour les chrétiens, le carême se termine ce dimanche avec la fête de Pâques. Les musulmans jeûnent encore quelques semaines. Le ramadan commence et se termine exactement au moment où le croissant de lune est à nouveau visible pour la première fois après la nouvelle lune, ce qui varie d’un pays à l’autre.

Nous sommes reconnaissants qu’une cohabitation pacifique soit possible au Sénégal et que cela se reflète également dans la vie quotidienne à Africa GreenTec. Nous souhaitons à nos collègues beaucoup de force et de joie dans leur jeûne et de bonnes fêtes de fin d’année avec leurs proches.

Home Fuir le Sahel pour l’Europe, comment l’accès à l’électricité fait la différence

Fuir le Sahel pour l’Europe, comment l’accès à l’électricité fait la différence

Katharina S.
22 mars 2022

Imagine qu’il fait 40 degrés, que le soleil brûle ta peau, qu’un moteur diesel gémit en arrière-plan, juste avant ton propre épuisement. Malgré la chaleur mordante, tu ne peux t’empêcher de penser à ton avenir. Les questions s’accrochent à toi, elles ne te lâchent plus : quand puis-je m’attendre à la prochaine pluie ? Combien de temps serais-je encore en sécurité ? Et comment puis-je me construire un avenir meilleur ?

DB80565D-ADA7-4507-B718-E23347CFF5EA-1536x1024

Sahel – de la côte atlantique à la mer Rouge

La zone sahélienne, ou Sahel (arabe ساحل « côte » ou « rivage du désert »), décrit la zone de transition entre le Sahara au nord et la savane humide au sud. Une grande partie du Sahel se forme à partir des États du Sénégal, de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

La région du Sahel est pleine d’histoire, de culture, de danse, de musique et surtout de gens qui aiment, rient et font la fête. Mais pour les habitants du Sahel, des circonstances difficiles et des tensions politiques viennent s’ajouter.
En raison de sa situation géographique, le Sahel connaît des conditions climatiques particulières. Les longues périodes de sécheresse et les rares pluies abondantes, qui ne peuvent pas être absorbées par le sol sec et dur, rendent l’agriculture difficile. En raison de l’absence de pompes à eau ou de leur manque de fiabilité et de leur coût élevé, il ne reste souvent que l’agriculture pluviale. Il s’agit d’une forme d’agriculture dans laquelle l’eau pour les cultures est fournie par les précipitations et où aucune irrigation artificielle supplémentaire n’est pratiquée. Les agriculteurs sont donc obligés de se déplacer tous les deux ans pour éviter de surexploiter la terre. Cela n’est généralement pas possible pour des raisons financières et de manque de nourriture, et après quelques années d’utilisation, le champ devient donc ‘mort’. Les terres cultivables sont donc non seulement exposées à des circonstances difficiles, mais elles se réduisent également de plus en plus. De plus, selon la FAO, environ 40 % des récoltes de fruits et de légumes sont gâchées, car les gens n’ont pas la possibilité de les réfrigérer. Dans le cadre de la crise climatique, la désertification continue également de progresser. La désertification désigne l’extension du désert, qui touche de nombreuses personnes dans la région du Sahel. Chaque année, une surface utile équivalente à celle du Bade-Wurtemberg disparaît.

Pour la population en constante augmentation – avoir beaucoup d’enfants est une sorte de prévoyance vieillesse – cela entraîne non seulement un problème de pauvreté, mais aussi une grande pénurie alimentaire. En raison de ces circonstances menaçant l’existence et d’un avenir sans espoir, certaines personnes se voient contraintes de gagner leur vie par des activités criminelles, comme le trafic illégal de cigarettes, de drogues et d’êtres humains. Plusieurs organisations terroristes opèrent également au Sahel, profitant de la situation instable du gouvernement et des tensions ethniques. Les organisations non gouvernementales sont ainsi souvent bloquées ou empêchées d’apporter leur aide.

4CDE73CA-9ED1-4887-B60C-07CDBB4E00E9-1536x864

De nombreuses personnes vivant au Sahel souhaitent un changement, une construction et des solutions aux problèmes et aux causes de leur pays, mais la faiblesse des infrastructures de ces pays ne le permet souvent pas. C’est pourquoi la seule option pour de nombreuses personnes est de quitter leur propre pays. Au cours des deux dernières années, le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays a été multiplié par quatre, un chiffre jamais atteint auparavant. Les déplacés internes sont des personnes qui fuient leur propre pays, ils fuient des régions ou des comtés spécifiques. Les pays voisins sont souvent confrontés aux mêmes défis que le leur, c’est pourquoi beaucoup espèrent finir par arriver en Europe. Ce sont surtout les jeunes qui prennent le chemin de la mort, car ils ne voient que peu d’avenir dans leur propre pays. Mais selon l’ONU, au moins deux fois plus de personnes meurent sur le seul chemin de la Méditerranée que dans la Méditerranée elle-même. Sur le chemin, de nombreuses personnes doivent traverser le désert ou des régions en guerre. Ils y sont souvent exposés sans protection aux trafiquants d’êtres humains, à la torture et à la détention. Mais même si les personnes en fuite parviennent à traverser le désert et la Méditerranée, cela ne signifie pas qu’elles pourront rester en Europe à long terme ou qu’elles y seront accueillies.

Le grand mouvement de réfugiés en provenance du Sahel n’est en aucun cas un développement récent. Depuis des décennies, des centaines de milliers de personnes fuient par peur, par désespoir et surtout par manque de perspectives dans leur propre pays. La seule solution à long terme : une amélioration fondamentale des conditions de vie sur place.

De nouvelles perspectives de changement

Pour offrir des chances d’améliorer les conditions de vie à l’avenir, les gouvernements doivent fournir des ressources et des éléments de base (par ex. éducation, infrastructure) qui garantissent un approvisionnement suffisant de la population, au moins en denrées alimentaires.

4B9C189C-95E9-4058-8474-F38F32B4A1CE-scaled

Une ressource quasiment inexploitée jusqu’à présent dans la région du Sahel est la lumière du soleil, qui peut être transformée en électricité grâce à des panneaux solaires. L’accès à une électricité produite de manière durable constitue la base d’un développement durable des pays de la région du Sahel. Même de petites quantités d’énergie ont un impact positif important sur la qualité de vie des populations. L’augmentation de la consommation d’électricité accroît la productivité, ce qui crée davantage d’emplois et augmente les revenus.

Grâce à l’accès à l’électricité, les gens auraient également la possibilité d’utiliser Internet, ce qui permettrait une meilleure éducation pour les jeunes du Sahel et les aiderait ainsi à devenir plus autonomes. Une meilleure éducation permet de soutenir la croissance économique des pays.

Les agriculteurs profitent également de l’accès à l’électricité solaire, ce qui leur permet d’utiliser des pompes à eau pour irriguer régulièrement leurs champs ou de conserver les aliments plus longtemps grâce à des systèmes de refroidissement solaires. Ils ne seraient plus dépendants des précipitations ou des générateurs diesel vieillissants, qui coûtent cher à entretenir et ne sont pas fiables. De plus, le diesel étant cher, rares sont les personnes qui peuvent se permettre d’utiliser un moteur, et si c’est le cas, ce n’est que pour quelques heures par jour. L’utilisation de l’énergie solaire permettrait donc d’avoir des sources de nourriture plus stables sans avoir à craindre la prochaine perte de récolte ou la détérioration rapide de celle-ci.

L’accès à l’électricité ne constituerait donc pas seulement une partie de la solution à la pénurie alimentaire dans la région du Sahel, mais offrirait également des perspectives aux jeunes. De plus, une meilleure formation de la main-d’œuvre qualifiée aurait un impact positif sur l’économie. En résolvant ces problèmes fondamentaux qui menacent l’existence des populations, les conflits au sein du Sahel pourraient se désagréger et ainsi offriraient ainsi aux populations la sécurité dans leur propre pays, tout en préparant les chances de nouveaux gouvernements plus stables.

C’est précisément à cette approche de l’énergie solaire que nous voulons nous rattacher en tant qu’Africa GreenTec. Nous essayons ainsi de faire un pas dans la bonne direction en offrant aux habitants de la région du Sahel la possibilité d’utiliser durablement des énergies renouvelables. De plus, les villages ont la possibilité d’utiliser des systèmes de refroidissement solaires pour les denrées alimentaires, et nous soutenons également les agriculteurs en leur fournissant des systèmes de purification de l’eau et d’irrigation.
Nos conteneurs solaires permettent non seulement aux ménages privés d’utiliser l’électricité, mais aussi aux entreprises, comme celle de Modibo Traore (vous pouvez lire son ImpactStory sur notre ImpactBlog), ainsi qu’aux institutions sociales, comme les écoles ou les hôpitaux. Nous essayons en particulier de créer des emplois sur place afin de former du personnel qualifié et de perfectionner les infrastructures. En se concentrant sur ce courant productif, l’approche d’Africa GreenTec se distingue de manière décisive des pico-installations solaires qui permettent uniquement aux ménages privés d’utiliser des chargeurs ou des lampes LED.

Actuellement, nous soutenons plus de 20 villages au Mali et au Niger (bientôt au Sénégal, au Tchad et à Madagascar) avec de l’électricité solaire et nous travaillons chaque jour pour offrir à davantage de personnes la chance d’avoir accès à une énergie durable dans d’autres pays également. Dans les villages avec lesquels nous travaillons déjà, nous avons constaté que notre travail et nos produits sont généralement bien perçus et ont un impact positif sur la vie des habitants, comme par exemple celui de Diessira Diallo (vous trouverez également son ImpactStory sur notre ImpactBlog).

Les personnes sur place : des clients plutôt que des bénéficiaires de dons

Il est essentiel pour nous de rencontrer les gens sur place d’égal à égal, c’est pourquoi nous ne faisons pas de cadeaux ou de dons pour nos prestations. Les prix et les salaires sont adaptés aux lieux respectifs, ce qui permet à un ImpactSite de s’autofinancer et d’être entretenu.
Le grand objectif est de créer de nouvelles opportunités pour les personnes, les entreprises et les agriculteurs, et surtout de créer des perspectives de vie pour les générations futures. Il est important pour nous de ne pas lancer de projets éphémères dans les villages concernés, mais de renforcer ou de mettre en place des structures à long terme.
Nous essayons ainsi de redonner aux jeunes l’espoir en leur propre avenir et la possibilité de construire quelque chose dans leur pays.

F3C1EC16-9085-4E5F-9909-6E3A8359615B

Notre conteneur solaire à N'diob

Un approvisionnement énergétique stable pour les habitants de la région du Sahel signifie que de nombreuses personnes ne dépendent plus des prochaines précipitations, de vieux moteurs diesel bricolés ou de l’heure du jour. Grâce à ces assurances, les conflits dans les pays ont une chance de s’apaiser et les gens se sentent à nouveau en sécurité chez eux, au lieu de prendre le risque de fuir.

Tous les problèmes ne seront pas résolus par l’énergie solaire, mais elle donne aux habitants de la région du Sahel une chance qu’ils n’auraient pas autrement. Une chance qui est pour nous banale : la stabilité et des perspectives d’avenir dans leur propre pays – ce qui leur permet de ne plus devoir fuir et de construire quelque chose sur place.

Home Deux prix importants en deux jours

Deux prix importants en deux jours – Africa GreenTec remporte le prix de l’impact durable et Torsten Schreiber est distingué par Portfolio en tant que leader d’opinion

Marie
08 septembre 2021

En l’espace de deux jours seulement, Africa GreenTec et Torsten Schreiber, notre PDG et fondateur, ont reçu deux prix prestigieux : le « Vordenker » Leserpreis 2021 du portfolio institutionell Verlag (pour Torsten Schreiber) et le Sustainable Impact Award (pour Africa GreenTec). Nous sommes extrêmement heureux de ces deux grandes reconnaissances et nous aimerions vous en dire un peu plus sur les prix et leurs attributions.

Torsten_Schreiber_2

Le gagnant du prix des lecteurs du portfolio institutionell Verlag de cette année a été annoncé : Félicitations, Torsten Schreiber!

Notre PDG et fondateur d’Africa GreenTec, Torsten Schreiber, a remporté cette année le prix des lecteurs 2021 de la maison d’édition portfolio institutionell avec une large marge!

Nous sommes très heureux de cette belle reconnaissance et nous tenons à remercier toutes les personnes impliquées. Chaque année, les rédacteurs de portfolio institutionell désignent cinq personnalités, qui peuvent ensuite être soumises au vote des lecteurs du magazine professionnel. Le fait que nous ayons convaincu les lecteurs de portfolio institutionell de notre travail cette année nous rend très heureux et ne fait que renforcer notre conviction que nous sommes sur la bonne voie avec notre entreprise.

Nous apprécions beaucoup cet honneur, d’autant plus que ce prix récompense principalement des leaders d’opinion qui ont apporté une grande contribution à l’investissement institutionnel par leur engagement personnel et politique et qui ont été à l’origine d’innovations révolutionnaires.

Chez Africa GreenTec, nous pensons de manière holistique. Nous considérons que les aspects tels que l’impact écologique et social, la protection du climat, l’aide au développement, l’atténuation de la vague de réfugiés, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la création de perspectives pour les personnes sont mutuellement dépendants et nous essayons de créer le plus grand impact possible et une autonomisation durable dans chaque domaine. C’est probablement aussi ce qui a fini par convaincre les lecteurs de l’institution du portefeuille dans leur choix.

Le 1er septembre, l’heure était venue. La cérémonie de remise du prix des lecteurs a eu lieu à Berlin. Aida et Torsten Schreiber, Wolfgang Rams (COO et cofondateur) et Jörg Puschmann (Senior Manager, Crowdfunding) se sont rendus à Berlin pour recevoir le prestigieux prix en personne.

IMG_1847

Le Prix des lecteurs est le premier prix de la soirée chaque année. C’est avec grand plaisir que Torsten a accepté le prix sur scène vers 21 heures et a ensuite eu l’occasion de dire quelques mots au public. Le prix a été remis par les rédacteurs et le sponsor de la catégorie du prix du lecteur.

Ce fut une soirée passionnante avec de nombreuses nouvelles connaissances qui partagent la vision d’un monde meilleur et plus durable pour nous tous. Surtout à l’heure de la pandémie du Covid-19, il était agréable pour tous les participants d’échanger à nouveau face à face avec les règles d’hygiène nécessaires et de repenser ensemble l’avenir.

Nous sommes donc très heureux que notre travail soit apprécié et il est bon d’échanger des idées avec d’autres personnes motivées qui veulent nous rejoindre sur la voie d’un avenir plus juste et durable. Merci de soutenir notre vision et de nous soutenir ! Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire la différence !

Si vous êtes intéressé par le thème de « l’investissement institutionnel » en général, jetez un coup d’œil au site web portfolio institutionell, amusez-vous bien !

Deuxième prix pour Africa GreenTec : lauréat du prix de l’impact durable dans la catégorie « Impact on Earth »

Et il y a une autre bonne nouvelle : en plus d’avoir remporté le Vordenker-Preis 2021 du portfolio institutionell Verlag, nous sommes maintenant aussi officiellement les gagnants du Sustainable Impact Award dans la catégorie « Impact on Earth » de la Wirtschaftswoche. Une autre grande récompense dont nous sommes également très heureux.

Avec le « Sustainable Impact Award », la WirtschaftsWoche et Generali soutiennent la pertinence de la durabilité des entreprises et montrent comment les PME allemandes s’orientent déjà vers des modèles commerciaux durables et la responsabilité sociale. L’objectif de cette initiative est d’honorer les PME pionnières dans le domaine de la durabilité des entreprises.

IMG_1848

Ces prix rendent un grand hommage aux entreprises de taille moyenne qui assument leur responsabilité sociale et écologique

Le « Sustainable Impact Award » est basé sur l’auto-initiative. Les entreprises de taille moyenne qui pensent répondre aux critères de sélection peuvent postuler pour le prix. Toutes les soumissions sont ensuite soigneusement examinées et évaluées par des partenaires scientifiques à l’aide d’une méthodologie développée. Un jury de haut niveau désigne ensuite les lauréats.

En outre, il existe plusieurs catégories dans le « Prix de l’impact durable » ou SIA en abrégé. Outre les catégories Impact sur les humains, Impact du produit et les deux prix spéciaux SME EnterPrize et THSN NewComer (Refugee Start-Ups), il existe la catégorie Impact sur la Terre, pour laquelle nous sommes nominés cette année.

IMG_1849-1536x1050

Catégorie d’impact sur la Terre

Le prix SIA 2021 dans la catégorie « Impact sur la Terre » récompense les petites et moyennes entreprises qui s’attaquent particulièrement à des problèmes tels que la pollution de l’environnement, la combustion de combustibles fossiles et les conséquences négatives du changement climatique, et qui développent des solutions holistiques et innovantes pour une économie durable et respectueuse de la planète, sans » greenwashing « .

Les prix ont été remis le 02.09.2021. Les lauréats des catégories ont été personnellement invités à Düsseldorf et ont ainsi pu recevoir les prix en direct sur scène. Toutes les autres personnes qui souhaitaient suivre la cérémonie en direct ont pu le faire virtuellement grâce au livestream.

Nous travaillons chaque jour avec une grande motivation à la réalisation et à la mise en œuvre de notre vision et nous sommes très heureux lorsque notre travail est apprécié, notamment par d’autres personnes actives dans l’entrepreneuriat social. Nous sommes convaincus que les entreprises durables et responsables sont la voie à suivre et nous sommes heureux de participer à ce changement.

Bildschirmfoto-2021-09-08-um-09.25.56

Wolfgang Rams accepte le prix "Impact on Earth"